Partagez
Aller en bas
avatar
Admin
Messages : 8
Date d'inscription : 02/02/2018
Age : 21
Voir le profil de l'utilisateurhttp://gods-among-us-rp.kanak.fr

Session 1 : Introduction

le Ven 9 Fév - 21:16
*Ayame Nagazaki était à son bureau, comme tous les jours. Elle n’était pas seule, avec elle il y avait une grande blonde. Elles avaient l’air d’être au milieu d’une discussion très sérieuse. Effectivement, aujourd’hui était le jour de la conférence d’entrée de la nouvelle vague des nouveaux. Ils étaient pour la plupart déjà arrivés depuis quelques jours, d’autres venaient à peine d’arriver, ils avaient normalement tous reçus la convocation avec l’endroit et l’heure. Elles étaient arrivées sur leurs appareil de communication personnel. Un petit appareil qu’ils avaient tous au poignet qui était connecté à l’intranet de l’institution, ils pouvaient ainsi avoir accès au plan des lieux, aux mails, aux activités, aux repas, aux missions, ils pouvaient aussi contacter leurs camarades grâce à un annuaire intégré. Cet appareil était le mélange parfait entre un ordinateur et un téléphone, le vrai problème c’est qu’il ne pouvait pas communiquer vers l’extérieur. Tout était dans le réseau interne. L’heure de la conférence était arrivée, les deux femmes sortirent du bureau ayant terminé leur conversation. Les deux avaient une expression très sérieuse sur le visage, peut être même un peu de colère. Les deux femmes étaient arrivées dans la salle de conférence qui n’était pas encore pleine. Elle se placèrent toute deux sur le podium côte à côte. La blonde était légèrement plus grande que la directrice. Elle avait des yeux gris cendrés et une aura douce et sucrée. Son visage avait l’air d’avoir été sculpté par les dieux, sa peau était fraiche et sans aucune imperfection. Le fait qu’elle soit une millenium était très facilement devinable. La directrice quant à elle avait les cheveux noir corbeau, des yeux verts perçants et un visage assez dur mais qui trahissait quand même le fait qu’elle soit très jeune. Sous ses yeux, on pouvait apercevoir des cernes, sa posture était droite, mais son corps tanguait de façon presque imperceptible ce qui trahissait une grande fatigue. La salle se remplissait de plus en plus. Dans 10 min la conférence allait commencer. A la fin de ces 10 minutes la blonde s’avança au-devant du podium laissant la directrice derrière. *« Je vous remercie d’être venus si nombreux. Je me présente, je suis Naoko Fuuji. Je fais partis du conseil des Fanalis et des Milleniums, c’est-à-dire vos employeurs. » * La voix de Naoko était puissante et assurée tout comme sa posture. Elle souriait pleinement. * « Je serais à votre disposition toute la conférence pour vos questions. Je vais maintenant laisser parler votre directrice, c’est elle qui vous suivra tout au long de votre séjour. » *Elle fit signe à la directrice de venir devant, tout en souriant. La directrice ne souriait pas, elle avait une expression tout à fait neutre. La blonde s’approcha alors d’elle lui chuchotant quelque chose d’imperceptible ce qui la fit grimacer la directrice. Elle reprit rapidement une posture droite scrutant la salle d’un regard intense. Elle observait un à un les nouveaux arrivants, en ayant déjà rencontrés quelques-uns un peu plus tôt pour des entretiens personnels. Elle prit ensuite la parole d’une voix plus faible que celle de Naoko et plus grave mais tout de même audible. * ~  « Je suis Ayame Nagazaki, votre directrice. Je suis une oméga tout comme vous.  Je suis ici pour vous guider. Pour apprendre à vous connaitre, vous et vos capacités. Mon bureau vous est toujours ouvert si vous avez une réelle raison de venir. L’institution Horus est là pour vous aider. Pour vous apprendre à utiliser vos pouvoirs, pour faire en sorte que vous puissiez suivre le chemin que vous désirez. » *Naoko gardait le sourire mais on voyait que quelque chose clochait, elle s’approcha à nouveau d’Ayame pour se mettre à côté d’elle cette fois, tout en lui posant une main sur l’épaule. La blonde prit donc la parole. « Ce que votre directrice veut dire par là c’est que vous êtes là pour faire de ce monde un monde meilleur, main dans la main, Omegas, Fanalis, Milleniums. Nous récupèrerons ce monde, lui rendant sa grandeur d’antan. Notre alliance sera la plus grande et la plus pacifique des tous le temps, une fois que nous aurons récupéré le monde la guerre n’existera plus, la faim n’existera plus… C’est pour ça que vous êtes si important, sans vous ce rêve ne pourra jamais se réaliser. Vous êtes le nouvel espoir ! » *Naoko avait dit ça avec une passion digne des plus grands acteurs, sa voix pouvait emporter la foule, son charisme était éblouissant. Mais quelque chose clochait, la tension était palpable, le regard que la directrice dirigeait vers Naoko n’avait rien d’amical. Un combat silencieux était en train d’avoir lieu sur ce podium. La directrice lâcha juste d’une façon presque nonchalante. « Si vous avez des questions c’est maintenant, posez-les à Naoko ou à moi nous répondrons à toutes. » *Les deux femmes se mirent tout au bord de l’estrade, les omégas pouvaient donc maintenant les voir de façon plus détaillée, un détail assez marquant est qu’elles avaient toute les deux le même collier prismatique. *

Lushvn : Ah...voilà une belle journée qui s'annonce ! " *s'écria subitement Lindow en posant ses premiers pas dans sa nouvelle institution, et pas des moindres, Horus, la nouvelle cité étudiante en Egypte. C'était une journée ensoleillé, un magnifique présage pour une nouvelle vie pour ce père de famille tout droit sorti de la partie Est des Etats-Unis, celle qui a été épargné des bombardements coréens. Alors que l'homme s'avançait pas à pas vers la salle de conférence, il était émerveillé par cette peuplade qui foulaient le même sol que lui, ayant rarement vu autant de monde rassemblé dans un même endroit depuis l'Exode. Marchant d'une droiture presque militaire, il arriva dans la grande salle principale sans oublier de saluer chacun des jeunes qui croisaient son chemin d'un signe de main presque pathétique, se pensant toujours être "à la mode". Bien des instants plus tard, après s'être confortablement installé devant le podium pour mieux écouter ce que les maitres de conférence. A peine la magnifique Millénium s'avança sur le podium sortant de son ombre, Lindow ne pouvait s'empêcher de rougir la trouvant magnifique. Il absorba chacun de ses mots, comme totalement hypnotisé par ce que la femme était en train de lui dire. "Il n'y a pas à dire, elle sait comment s'y prendre" pensait-il tout haut, alors que son regard émerveillé ressemblait à celui d'un enfant. L'autre femme s'avançait, une brune, tout aussi jolie, mais beaucoup plus ténébreuse. Sa voix et sa posture totalement peu charmante lui rappelaient sa femme lorsqu'elle avait ses règles, ou lorsqu'elle était enceinte; il ne pu s'empêcher d'esquisser un sourire en pensant à elle. Les deux femmes avaient finit leur speech, d'un bond soudain et spontané, Lindow se leva de sa chaise pour lever sa main avant de dire "Pourrons nous revoir notre famille pour les fêtes comme noël ou même thanksgiving? " d'une façon si innocente et vive qu'il fut lamentablement mignon.

Guest_Lhaken: *Misha était arrivé, à l'institut, depuis quelque jours. On lui avait remis son communicateur connecté l'intranet de l'institu. Il avait reçut un message avec l'heure, la date ainsi que le lieux où allait se tenir la conférence. Cette conférence lui avait été annoncé par la directrice lors de leur entretien, cette dernière lui avait également assuré la présence de Milléniums, ou du moins l'une d'entre elle. Cette fameuse Milléniums se révéla être Naoko, il l'écouta parler telle une prophete tentant de convaincre le peuple de la suivre mais Misha resta en retrait, il était arrivé en avance pour la conférence afin de ne pas être trop loin ni trop près du devant de la scène. Une fois le discour d'entrée terminé, la directrice laissa entendre que toutes les questons étaient les bienvenues et qu'elles repondraient a toutes. Il n'avait pas de véritables question si ce n'était a propos des colliers. Mais ce ne serait pas se montrer intelligent. En effet, si les milléniums tenait en laisse la directrice via cet inhibiteur, qu'es-ce qu'il pourrait lui faire a lui, simple oméga. En ce sens, il resta silencieux assis dans le fond de son assise et se contenter de regarder les réactions de la foules certains semblaient admiratif presque hypnotiser par la demagogie de la Milléniums. Mais il pouvait le comprendre, elle leur promettait de faire partie d'une sorte d'utopie idéaliste. Pour la plus part cela pouvait être l'annonce d'une vie meilleur pour les oméga traitait comme des démons, des sorcières ou bien même des monstres, par les humains. Alors qu'une personne leur promette de sauver le monde; c'était inespérée. Mais Misha n'était pas dupe ou peut-être trop pessimiste ? On le découvrira bien assez tôt. Un homme semblant plus âgé que beaucoup d'oméga ici présent, sauta de son assise alors que la jeune directrice venait d'ouvrir la partie, de la conférence, consacrée aux questions. Ce dernier posa une question tellement trivial et désuée de cohérence avec l'optique de la conférence que cela fit rire Misha.*

Amvruq: * Sept était installé au premier rang. Il avait le dos légèrement courbé et ses bras retombaient sur es jambes. Il étudiait chaque regard, chaque geste des deux femmes. Il comptait leurs pas lorsqu'elles gesticulaient sur l'estrade. Il frottait légèrement son bras métallique - dévoré par ses 'fidèles' quelques années en arrière lors d’entraînements destructeurs – lorsqu'elles s'observaient intensément. Puis il ne pu s'empêcher de fixer les deux colliers. Il fronça les sourcils avec un rictus nerveux qui disparu la seconde suivante. Lorsqu'elles eurent terminé leur discours, il eut un moment d'arrêt ; Qu'avaient-elles dit ? Il s'était encore perdu dans ses pensées. Ce n'est plus aussi simple d'ordonner ses pensées lorsqu'il est envahi de 'fidèles'. Ils étaient l'ennemi juré de Sept auparavant, jusqu'à ce que ce scientifique lui apprenne à maîtriser ces parasites qui le rongeaient. Il lui confectionna d'ailleurs des membres robotisés, remplaçant chaque membre dévoré par ses - désormais – fidèles. Cela fait dix-sept années maintenant. Sa maîtrise lui permet désormais de soigner des plaies, mas aussi dé détruire sans même bouger. Il s'est entraîné si dur qu'il est enfin parvenu à allier parasites et robotique. Sa chair se repose désormais davantage... Mais aujourd'hui, il faut prouver à cette directrice que l'accepter dans ce camp en tant qu'infirmier, scientifique, et soldat, était la meilleure chose à faire pour l'avenir. Ses pensées s'effacèrent lorsqu'il entendit un homme poser la première question de la conférence. *

Provoc: -Le temps était bien joyeux aujourd'hui. Ténébreuse, la jeune femme détestait le soleil qu’elle trouvait trop lumineux, et préferait la pluie. En chemin et déjà en retard, on aperçevait quelques gouttes d'eau glissant encore sur sa chevelure noire corbeau, fillant sur sa nuque pour se perdre sur l'épiderme de sa poitrine développer. Un début de pluie lui aurait fait plus plaisir pour ce premier jour.. m'enfin. Lys aimait le temps calme avant la tempête tout de même. Et alors que l'horloge de poche de la jeune femme retentissait des tics tacs irréguliers, Lys fit son premier pas dans le camp Horus d'une démarche emplie d'assurance et une pointe d'arrogance. Si vous l'aperceviez dans son élan vous ne pouviez dévier le regard, car de sa taille elancée, elle conserve la grâce de ses leçons de danse et l'élégance qui sied à son rang, avec un port que l'on pourrait presque qualifier de royal ou avec un certain dédain pour les autres. La dignité d'un cerf qui règne sur une forêt calme. Elle se faufila ;ici là avec ferveur; jusqu'à apercevoir enfin la foule réuni dans l'auditorium. "Suis-je en retard?" laissa t-elle échapper dans un long soupir d'ennui et un sourire narquois à son visage. Pour ceux qui la croisait pour la première fois, la jeune femme arborait des traits particuliers qui marquerait l'âme de plus d'un Homme. Ses cheveux particulièrement longs sont d'un noire déconcertant, accentuant le vairons de son regard en un contraste aussi étonnant que révélateur de sa personnalité. Les lueurs tamisées de l'endroit jouaient d'ombres et d'or sur sa peau de nacre. Et alors qu'elle balayait la salle du regard, tandis même qu'elle écoutait la fin du speech de ses deux femmes avec attention, elle se tenait là tellement immobile qu'il n'y avait rien dans le monde qui ressemblait plus à une éfigie d'une princesse egyptienne. La seule chose qui laissait croire qu'elle était bel et bien en vie dans ce visage de marbre, c'était le soulèvement régulier et lent de sa poitrine-

*Les deux femmes écoutaient attentivement les questions, la première était celle d’un homme d’âge moyen qui avait l’air un peu naïf. Ayame souffla, elle ne voulait pas lui répondre parce que la réponse ne lui ferait pas plaisir. Naoko prit donc la relève, elle descendit de l’estrade avant de s’approcher de l’homme. Elle lui prit la main tout en lui souriant avant de dire* Lindow c’est bien ça ? *Naoko connaissait le nom de chaque Omega présent dans cet endroit, elle n’avait qu’à passer ses yeux au-dessus d’un dossier pour se rappeler de tout son contenu. Elle continua donc avec une vois plus que sympathique, accentuant de son plus beau sourire compatissant* Je sais que vous avez une famille, mais malheureusement ça pourrait être dangereux pour eux si vous retournez la bas maintenant .. Rendez le monde meilleur pour votre famille et vous pourrez retourner vers eux, fière de leur avoir offert.  *Ayame quant- à elle répondait à des questions que d’autre omégas posaient, des questions assez superficielles, plus sur l’organisation qu’autre chose. Elle s’attendait à mieux de la part des nouveaux, mais elle s’était trompée, elle avait vu Misha au loin, il avait l’air détaché, mais ça se comprenait. C’était un des rare à avoir cet air-là, la plupart étaient subjugués par Naoko. Elle comprenait, à leur place elle l’aurait aussi été, on ne peut pas nier le pouvoir du charisme des milleniums, mais la vérité est bien différente.*

Aiki: *Rubis arriva totalement desemparee et epuisee a l'institut Horrus avec enormement de retard, elle chercha la salle de conference ou toutes les personnes doivent ce retrouvee, elle ouvra une porte et atterissa dans un placard a balais, elle s enerva, elle claqua la porte avant de continuer son chemin pour enfin atterir a la salle de conference, elle entra en catastrophe toutes decoiffees et regarda toutes les personnes avec genes et essaya de ce faire toutes et discretes pour pas ce faire remarquer et ce metta dans un coin, et elle soufllat de soulagement..*

Lushvn: *Lindow ne put s'empêcher de boire les paroles de la jeune femme, totalement hypnotisé par ce que la femme venait de lui dire; il en oublia presque sa question. Il se contenta alors d'un simple "oui je comprends.." d'une voix basse sans pour autant quitter les magnifiques yeux gris de la blonde. Soudainement, un bruit fracassant vint interrompre l'échange de regard que faisaient la directrice et lui: une nouvelle élève totalement perdue et en retard qui plus est. Le père de famille retrouva alors ses esprits avant de se caler à nouveau contre sa chaise, totalement boosté et requinqué par les mots de Naoko, serrant le poing de façon déterminé avant de se dire à lui même"Paige, Mina, ça risque d'être long, mais j'y arriverai". *

Guest_Lhaken: *Misha avait perçut le regard de la directrice, cette dernière semblait pas très a l'aise au côté de la Millénium même si elle ne laissait rien transparaitre. Misha n'était pas télépathe ou même empathe mais il avait ce pressentiment. Alors que l'homme attaché a sa famille avait posé sa question Naoko, la Millénium vint le dire qu'il ne pourrait pas revoir sa famille. Elle resta vague sur la duré de al chose et noya le poisson avec ses paroles douce et son charisme hypnotique et angélique inhérant au Millenium. Mais Misha avait un peu de peine pour l'homme qui semblait aussi naïf qu'une jeune fille. Misha vit ensuite une jeune femme arrivé presque paniqué et en retard. Cela le detourna de l'homme et il se mit a sourrir en voyant le regard géné de la jeune femme.*

Amvruq: * Lorsque l'on fixe quelqu'un du regard, c'est presque automatique, comme un sixième sens, la personne fini par vous regarder en retour. C'est ainsi qu'il réussi à capter la regard de la directrice. « J'ai une question concernant les pratiques autorisées dans ce camp. » Sans même attendre que la directrice lui demande davantage d'explication ou bien même ne sourcille, il continua ; « Si je me sens en danger face à un autre camarade, ai-je la permission de l'éliminer ? Et pour ce qui est des soins, ai-je droit à ds expériences sur des camarades du camp ? Ce ne sera que pour comprendre les évolutions de chacun au mieux, et les préparer à l'avenir bien entendu. » Il n'avait pas bougé d'un millimètre. Il se contentait de fixer Ayame d'un regard digne du néant.

Provoc: -Lys sortit de sa poche un paquet de cigarrettes qu'elle fit sursauter sur place pour en faire dépasser une clope qu'elle aggripa aussi tôt avec ses lèvres entre-ouvertes. Ne déignant pas prêter attention au questions idiotes de tout ces êtres subjugués par la présence des deux jeunes femmes, elle alluma rapidement sa cigarrette afin d'en prendre une bouffée sans plus tarder. Un visage de marbre et une posture qui ne manquait pas de montrer le dédain certain qu'elle avait envers ses gens, la jeune femme finit par s'adosser contre le mur non loin de la grande porte. Elle semblait au loin très calme tandis qu'elle analisait la situation. Intelligente bien que manipulatrice, elle se préparait à toute éventualité ou bien à les créer. Et ainsi adosser avec une aise qui lui était propre, presque désarticulée à cause de l'inanition, elle possédait cette grâce noble et terrifiante qui nous mettait un doute quand à sa "race" et à sa caste-

Aiki: *Rubis, regarda tout autour d elle, remarqua qu'il y a beaucoups de mondes et surtout vu que un garcon l'avais remarquer et lui a fait un sourir, mais rubis resta en retrait de tous et ecouta la jeune femme qui parler.. mais elle n'a pas pu s'empecher de sortir ses ecouteurs de ses poches qui sont relier a son ipod pour ecouter sa musique en discrection..*

LeoThanil: *Ava etais arriver enfin a l'empire egyptien, une foi arriver a l'aeroport elle fut strensporter en voiture jusqu'a l'institue. Ava rester la calmement regardent a traver la vitre. Une foi arriver elle descendi et pris les valise quon lui avais sortie d'avance*..merci...*elle pris les bagage entre ses main, une personne vien a lui trensmetre un petite equipement electronique sans trop donner desplication pui elle suivie sans dire un mot la personne qui la guider jusqu'a un grand batiment. Ava entra dans se batiment ou se trouver du monde*....*elle n'entra pas desuite observent toute personne qui si trouver, Elle regarda la personne non loin de la grande porte d'entrer et la personne qui etais encore debout dans la salle, Ava fini enfin part entré, laissent sa longue chevelure blanc au reflé gris suivre le mouvement de c'est pats, son regard bleu clair en absence de pupille se posser sur toute personne presente. Pui fini par posser son sac au sol au niveau de ses pied et prent place pour ecouter les personne qui etai sur l'estrade*

*Naoko continuait de sourire à Lindow avant de lui lâcher les mains satisfaites que cet homme soit prêt à tout sacrifier pour la noble cause des milleniums et des fanalis. Elle entendit tout d’abord entrer une retardataire, puis une autre. Elle n’avait rien dit mais on pouvait voir qu’elle n’aimait pas vraiment ça, elle gardait toujours un sourire de façade. Elle s’approcha ensuite de la femme en fond de salle qui avait une cigarette en bouche et une expression détachée. Elle était maintenant en face d’elle, elle lui retira simplement la cigarette de la bouche en l’écrasant dans sa main sans même être blessée par la flamme. La blonde lui lança alors un* Je vois que ce qu’il se passe ne vous intéresse pas, mais sachez qu’il est important d’écouter pour ne pas être perdue. *De l’autre côté Ayame répondait à la question du jeune homme.* « Non tu n’as pas le droit de tuer, à part si tu n’as vraiment plus le choix, mais l’immobilisation est la priorité, ensuite va chercher un garde, ou viens me chercher moi. Tu n’as pas le droit non plus de faire des expériences sur tes camarades à part s’ils sont d’accord. » *Elle trouvait ce jeune homme très étrange, mais elle ne lui dit rien de plus, regarda ensuite dans la direction de Naoko, elle souffla à nouveau, elle ne pouvait vraiment pas laisser les gens tranquilles. La directrice était toujours sur l’estrade.*~D’autres questions ?

Guest_Lhaken: *Misha était sans doute le plus silencieux et le plus tranquille de tous les omégas présent dans cet auditorium. Pourquoi ? Et bien ce dernier n'était là que par obligation les autorité l'avaient envoyé ici après l'avoir arrêté en sa qualité d'Oméga. Toutefois, n'ayant aucune attache ni personne comptant pour lui, il ne s'était pas défendu, ni avait tenté de s'enfuir. Comme il l'avait dit à la directrice, il se ferait sa propre opinion sur les Millénium et leur projet tandis qu'il essairai de trouver sa voie. Pendant ce temps, il se complaira dans les fonctions qu'on lui attribura afin de "servir" la cause des Millénium et des Fanalis. Toutefois, malgré son comportement calme, il ne perdait pas une miette du spectacle offet par les autres, il avait pu voir arriver une jeune femme d'une grande beauté qui semblait hautaine dans son attitude. Comme si, sa présence était un privilège qu'elle offrait au monde. Il trouvait cela amusant de voir que la Millénium avait pris le temps d'allez la réprimander. De là où il était, il ne pouvait entendre la conversation mais il voyait bien que cela ne servirait a rien. Il ne fallait pas être devin pour voir que la jeune femme hautaine aux allures de princesse du nil, s'en contre-fichait de ce que lui raconterai la Millénium. De l'autre côté, toujours sur le podium, la directrice répondu a la question étrange d'un jeune homme. Ce dernier demandé s'il pouvait tuer, en cas de necessité, l'un de ses camarade ou encore faire des experience sur l'un d'eux. Bien evidement la réponse fut negative, au grand soulagement de tous, mais il se dit tout de même qu'il devrait garder ce jeune homme à l'oeil. Comme on dit, ne sait-on jamais.*

Provoc: -La serenité de Lys semblait arriver à sa fin lorsqu'une jeune femme vint l'interrompre. Lys aurait presque réagi de manière excessive à ce comportement mais elle n'en fit rien. Elle resta calme en se disant qu'il vallait mieux ne pas abîmer le si délicat et si joli visage que présentait la femme devant elle. Vivant selon des principes relativement égoïstes, elle préférait être seule, faute d’avoir correctement suivi le guide du comment se faire des amis on pouvait donc en déduire que la compagnie ou même la présence d'autrui ne lui réussissait pas. Elle détestait cette sorte d'autorité qu'elle jugeais inutile et toutes ses éttiques imposés par les simples humains, comme elle aimait les appeller. Très orgueilleuse, elle ne pouvait donc pas rester de marbre face à une tel attitude. Intélligente ou bien surnoise, qui sait, elle répondit à la remarque d'un sourire narquois qu'elle esquissa au coin de ses lèvres pulpeuses et rosés, tandis que son regard vide affichait une pointe de dédain-
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum